Dires 136

nue à mes doigts nouée la noirceur d’un ange me dissèque. dormirons-nous encore au cœur de cet éblouissant carnage. effarés d’amour tu

Publié dans Dires | Tagué , , ,

Dires 135

l’aboi d’un chien. morsure d’aube. à la pierre du ciel j’aiguise ma sauvagerie de rosée

Publié dans Dires | Tagué , , ,

Dires 134

j’attends. comme seule une ombre peut le faire. cerné par le soleil. je cherche un sens aux éclipses

Publié dans Dires | Tagué , ,

Dires 133

je tremble au souffle d’une nouvelle peau. il y a sur tous les paysages épierrés des mains qui bourgeonnent

Publié dans Dires | Tagué , ,

Aporos 255

les hommes ne sont pas des anges même morts. ils changent simplement de vocabulaire

Publié dans Aporos | Tagué , ,

Bribes 8.8

il y a le sang du matin qui ne s’incline qu’au sourire. les longues nuits cautérisées d’herbes fraîches et tous les cris que le soleil étouffe.
il y a ce combat que l’on mène en dansant
rosée folle sur le monde
avant la pluie

et mon cœur
cet absolu témoin

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , , ,

Bribes 8.7

marine

ton algue
plus bleue que mon regard
sur la mer
ton algue
à l’étale tend

s’ouvre la plaie exquise
des eaux
l’écume encor

Publié dans bribes | Tagué , , , , ,

Dires 132

saison tremblée au sol incertaine. souffle de pétale

Publié dans Dires | Tagué , , ,

Dires 131

dans l’arbre qui me fait face dans l’arbre dur qui pousse et grimpe et griffe au ciel veille déjà l’œil et la matière de mon déracinement

Publié dans Dires | Tagué , , ,

Bribes 8.6

à celle qui n’est

même pas le silence. mais le chaos qui l’a construit de ses mains absentes.
même plus la pluie mais les maisons inachevées

la douleur d’elle comme seule parole
la douleur qu’elle
assassine sous nos yeux
et les mots
les siens
cadavres nus
trames d’amour usées
jusqu’à l’éclaté noyau du monde

la vie même folie
qui n’a plus de nom
d’haleine
de pierres pour crier

et le vent tombé
ce trou noir
où s’engouffrent les chats

Publié dans bribes | Tagué , , , , , , , , , ,