Shima 39

on nourrit l’herbe d’une main passant à gué
l’eau de toutes nos années étreint la terre
déjà l’automne divise

Publié dans Shima | Tagué , , , , ,

Dires 173

du visible que nous reste-t-il de dressé dans la nuit. un retranchement splendide

Publié dans Dires | Tagué

Shima 38

de tes doigts le monde crie. impartageable
ta main de barque creuse infiniment
le sillage inouï

Publié dans Shima | Tagué , ,

Dires 172

chaque nuit je m’enfonce sous la mer comme un soleil blanc. dans l’abrupt j’y revis mes naufrages primitifs. ce sont mes offices le ventre nu de mes chagrins

Publié dans Dires | Tagué , , , , ,

Shima 37

je guetterai matin la lumière qui de nouveau brûlera
l’air nu de cette rue étrange au loin
le creuset de son pas

Publié dans Shima | Tagué , ,

Shima 36

à ma bouche secrète qu’aucun pain ne dérobe
je n’offre plus qu’une parole
. je n’ai pas renoncé .

Publié dans Shima | Tagué , ,

Aporos 259

en fait le temps ne passe pas. c’est le pain qui durcit

Publié dans Aporos | Tagué ,