Bribes 12.6

jamais loin

les larmes
le trouble pur
la curieuse fête des mots
le grain inépuisable

la main aussi
blanche ou rose
qui me semaille

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , ,

Bribes 12.5

il s’agit bien d’un corps
dessiné par la main
dans cet espace nu qu’est le poème
brûlant jusqu’au vertige
sa part d’étoiles

hors du temple
son désir

Publié dans bribes | Marqué avec , , , , , ,

Bribes 12.4

viens
buvons ce calice
suivons cette eau blessée
cette merveille
dans nos barques de papier

lissons nos corps
dans cette mer étrange
nageons peu

juste le temps d’étreindre
et de fleurir

Publié dans bribes | Marqué avec , , , ,

Bribes 12.3

autant de couleurs font chair
dernière fleur sous le masque
des mots

voir naître l’ange et l’étreindre

sans armes rassembler
nos mers
nos ciels
la proue du monde

Publié dans bribes | Marqué avec , , , , , , , ,

Dires 223

même en saison de laine et d’avalanche je veux garder mon droit d’émeute

Publié dans Dires | Marqué avec , | Un commentaire

Dires 222

dans mon récit d’aveugle quelle couleur a son geste nu quelle lumière enflamme le dos de ses prairies

Publié dans Dires | Marqué avec , , , ,

Aporos 268

sous l’écorce de chaque souffrance il y a la mer, qui te regarde, qui traverse depuis toujours l’enfant qui pleure et meurt dans ta main ouverte

Publié dans Aporos | Marqué avec , , ,