Aporos 1 / 180

Un grenier, un seuil et un exil suffisent pour rendre audible toute parole.

A propos francisroyo

Site personnel analogos.fr En collaboration avec Claudine Sales http://contrepointdotco.wordpress.com
Cet article, publié dans Aporos, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Aporos 1 / 180

  1. anna jouy dit :

    beau jeu de drums que ces greniers et ces exils! je pose mon commentaire dans la caisse claire, voulez-vous?

  2. Ping : Invitation à lire Francis Royo | Le vent qui souffle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s