Shima 41

l’approche limpide du soir l’oiseau sauvage
au bord de l’eau si proche aimant
son œil sa griffe

Publié dans Shima | Marqué avec , , ,

Shima 40

dans la paume d’une crique pas l’apaisement. le tressaillement
touche-moi. pas la mer mais son désir
dessine mon eau

Publié dans Shima | Marqué avec , , ,

Dires 174

quelles sont nos ruines. nous espéreront-ils enfants

Publié dans Dires | Marqué avec ,

Shima 39

on nourrit l’herbe d’une main passant à gué
l’eau de toutes nos années étreint la terre
déjà l’automne divise

Publié dans Shima | Marqué avec , , , , ,

Dires 173

du visible que nous reste-t-il de dressé dans la nuit. un retranchement splendide

Publié dans Dires | Marqué avec

Shima 38

de tes doigts le monde crie. impartageable
ta main de barque creuse infiniment
le sillage inouï

Publié dans Shima | Marqué avec , ,

Dires 172

chaque nuit je m’enfonce sous la mer comme un soleil blanc. dans l’abrupt j’y revis mes naufrages primitifs. ce sont mes offices le ventre nu de mes chagrins

Publié dans Dires | Marqué avec , , , , ,