Shima 18

de cette maison de brumes encore qui n’est pas la nôtre
que retenir sinon ce rien
la porte profonde

Publié dans Shima | Tagué , , ,

Shima 17

je suis sorti de ce buisson comme un feu
les bras chargés d’épines
sur mon sang ses yeux d’écume

Publié dans Shima | Tagué , , , ,

Shima 16

je me rends à la nuit
la pierre est hachée d’ombres
aucune herbe ne s’obstine

Publié dans Shima | Tagué , , ,

Shima 15

ronce du soir immobile et brûlante
pas même un vent à qui confier
sa voix rêvée

 

Publié dans Shima | Tagué , ,

Shima 14

derrière l’œil calme des camélias
un jardin sous la pluie soudain voudrait crier
mes mains d’eau tremblent muettes

Publié dans Shima | Tagué , , ,

Shima 13

je fus cet homme assis sur un banc de bois dur
j’allais aux mers aux noyés magnifiques
devant moi l’ancre fleurit

Publié dans Shima | Tagué , , , ,

Shima 12

jusqu’au ventre où l’amour fait son lit de rocailles
sans brouillard ni remous
le fleuve égalise

Publié dans Shima | Tagué , ,